Petit hérisson deviendra grand

Christina Meissner est à l'écoute de la nature depuis de nombreuses années. SOS Hérissons, la Station Cantonale de Récupération et Soins aux Hérissons, qu'elle a fondé il y a 8 ans, vient en aide à ces petits mammifères craintifs et qui sont loin d'être nuisibles.  

Ce centre de secours prend en charge et fournit les soins nécessaires aux hérissons malades, blessés ou simplement trop jeunes et abandonnés pour être autonomes. Ils ont besoin d’aide pour survivre.  

Provenant de toute la région suburbaine, ce ne sont pas moins de 80 hérissons qui sont hébergés et soignés chaque année par le centre de secours. Après un passage qui varie de quelques semaines à plusieurs mois, environ 75% des hérissons pensionnaires sont sauvés et peuvent être relâchés dans la nature pour y reprendre une vie normale. Les autres meurent selon la gravité des affections et des blessures subies.  

Une clinique vétérinaire collabore avec le centre de secours, les soins sont prodigués gracieusement, seuls les coûts des médicaments sont facturés. Les services officiels du Vétérinaire cantonal et de l’Inspection cantonale de la faune reconnaissent l’utilité du centre de secours, d’ailleurs l’Inspection cantonale de la faune participe à la prise en charge des coûts médicamenteux.  

Scientifique de formation, Christina Meissner établit rigoureusement une fiche détaillée pour chacun de ses pensionnaires. Le lieu où l’animal a été trouvé, la nature de ses blessures, son état de santé, son poids, tout est répertorié en plus des soins apportés et des photos qui accompagnent le dossier personnel. Chaque animal porte un nom, parfois celui de son parrain ou de sa marraine. Environ 2 heures par jour, souvent plus, sont nécessaires au nettoyage des enclos et aux soins prodigués aux animaux.  

Christina Meissner fait également partager sa passion et découvrir son amour des hérissons sur son blog et entre les lignes de ses « Chroniques hérissonnes ».  Elle m’a permis de pénétrer dans sa « bulle hérissonne », m’a fait partager son respect de la nature. L'occasion parfaite de vous faire découvrir son quotidien et celui de ses protégés.  

Station Cantonale de Récupération et Soins aux Hérissons : 078 821 16 69

 

Quelques précautions sont nécessaires pour sortir un hérisson de sa cage.

 

Le hérisson ne craint pas la table d'examen.

 

Une vérification du matériel avant les soins.

 

Un hérisson qui ne bouge pas sur la balance...

 

...se met en boule !

 

Un examen approfondi pour vérifier si le hérisson est parasité.

 

Le hérisson ne semble pas être dérangé par cet examen.

 

Visiblement, cet individu est bien portant.

 

Un autre hérisson qui souffrait d'une blessure à la patte. 

 

Son rétablissement est en bonne voie.

 

Ce hérisson souffre de mycose. Il doit être aspergé de lotion traitante et désinfectante.

 

Une vérification sur l'évolution du traitement...

 

...et encore un peu de lotion en application ciblée cette fois.

 

Sur un hérisson amaigri et affaibli, les parasites, dont les tiques, se mettent à proliférer et finissent par entrainer la mort de l'hôte à piquants.

 

Calme, le hérisson semble savoir que les soins vont lui faire du bien.

 

Les tiques sont enlevés avec précaution et tués.

 

Les vers infestent ce petit hérisson...

 

... il faut donc le vermifuger.

 

Curieux et affamé... il semble réclamer son repas.

 

Effectivement, l'heure du repas est proche.

 

Quel régal, il reprend du poids. C'est un bon signe de rétablissement.

 

Cette hérissonne rejoint son enclos extérieur et semble à l'aise dans les mains expertes de sa soigneuse.

 

Une dernière vérification des enclos...

 

Une séparation provisoire, les soins sont prodigués quotidiennement.

 

Toutes les photographies sont protégées par le copyright :
©
Patrik Wüthrich